Du théâtre en langue des signes

On a l’habitude de voir sur nos écrans les (mauvaises) adaptations de livre en film. La Compagnie Danse des Signes propose la transposition du chef-d’oeuvre Hiroshima mon amour en langue des signes. Lucie Lataste, déjà plébiscitée pour son adaptation de l’opéra Carmen, réussit le pari étonnant de mettre en scène ce spectacle intense.

C’est dans un décor épuré que deux comédiens évoluent, sous un jeu de lumières qui rythme l’histoire et des images vidéos qui percutent le spectateur.

Grâce aux signes, les deux comédiens sourds Vivien Fontvieille et Emilie Rigaud donnent une nouvelle interprétation visuelle et expressive du texte de Marguerite Duras. Lucie Lataste dit elle-même que le signe sublime le texte. Pour que la langue suspendue de Duras parvienne à ceux qui sont au plus proche de la vibration.
Vous ne connaissez pas la langue des signes ce n’est pas grave: les deux comédiens sont doublés en direct par les voix bouleversantes d’Alexandre Bernhardt et Lucie Lataste.

Voici le teaser de ce spectacle qui lie habilement danse, théâtre et langue des signes:

Comments

About Eve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *